Menu

Extrait de Renaissance sur le thème de l'amour

Qu'est-ce que l'amour au sein de la famille ?

La définition trouvée dans wikipedia désigne "un sentiment d'affection et d'attachement envers un être vivant ou une chose qui pousse ceux qui le ressentent à rechercher une proximité physique, spirituelle ou même imaginaire avec l'objet de cet amour et à adopter un comportement particulier."

Dans mon roman Renaissance, l'amour qui unit les membres d'une famille est largement développé. Alors qu'au début de l'histoire un fossé semble irrémédiablement se creuser entre chaque génération, un événement particulier va durablement inverser cette tendance. Chaque personnage va trouver un rôle indispensable à la survie de l'ensemble de la communauté fragile et isolée.

Notre famille est à la fois nos racines, notre présent et le futur de nos enfants. Aimons nos proches comme si nous les voyions pour la dernière fois. C'est le plus bel élan qui soit. Garantie de bonheur assurée !

Extrait de Renaissance :
"   Le troupeau de Pauline et Clément était composé d’une quinzaine de tarines dont six génisses et un taureau. Ils avaient décoré chaque bête d’un collier de fleurs spécialement pour l’occasion. Ils étaient heureux de retrouver toute la famille au chalet après plusieurs semaines sur les estives.
   La vieille jument tirait une charrette fabriquée avec des planches de bois et un essieu récupéré sur l’ancienne camionnette. Cela permettait de transporter l’imposante production de fromages de l’été. Pauline et Clément ramenaient ainsi une bonne centaine de tomes de deux kilogrammes chacune, de quoi largement subvenir aux besoins de plusieurs familles avec qui il serait possible de faire du troc, comme les Durand.
   Anouk et Nikita devancèrent de quelques minutes Pauline, Clément et les bêtes. Il s’agissait de deux jeunes chiennes issues d’un croisement improbable entre un loup et Belle, qui était partie un jour seule dans la montagne. Anouk et Nikita étaient d’incroyables gardiennes de troupeau. Elles courraient toute la journée, protégeaient le troupeau contre les prédateurs et prévenaient Pauline et Clément à chaque danger. Elles étaient heureuses de retrouver le chalet où elles avaient vu le jour.
   Les chiennes saluèrent de leurs aboiements, de leurs frottements de museau et de leur langue, chacun des membres de la famille à tour de rôle. Elles recevaient en retour des caresses.
   Anouk et Nikita étaient des auxiliaires indispensables de Pauline et Clément pendant l’été mais elles étaient également très appréciées pour leur présence au chalet le reste de l’année. Si des individus malintentionnés approchaient, l’alerte serait immédiatement donnée et il serait possible de rapidement mettre en place le système de défense défini avec chaque membre de la famille. Dans l’hypothèse d’une attaque, chacun savait précisément où il devait aller et ce qu’il devait faire. L’objectif était de protéger les enfants, de préserver au maximum les réserves de nourriture et les animaux et enfin, d’organiser la défense du chalet. Les trois familles voisines devaient également faire front aux côtés d’Alexandre et des siens, afin de repousser les assaillants, sans quoi, elles auraient
été encore plus vulnérables.
   Pauline, Clément et le reste des animaux arrivèrent accueillis par toute la famille qui venait à leur rencontre. Tout le monde était heureux de se retrouver. Des embrassades chaleureuses et sincères durèrent plusieurs minutes.
   « Mais, ton ventre, s’exclama Claire qui regardait Pauline. »
   Le regard et le sourire de Pauline et de Clément furent aussi clairs que tous les discours.
   « Félicitations ! Bravo aux futurs parents ! Alors, cela fait combien de temps ? Les remarques fusaient de tous côtés.
   — Maman, elle a quoi dans le ventre tatie Pauline, questionna le garçon de Juliette.
   — Un bébé, répondirent les autres enfants en choeur...»

Autres citations sur l'amour de la famille : "Heureuse la famille qui, dans l'union la plus pure, coule au sein de l'amitié et de l'amour ses paisibles jours, et semble n'avoir qu'un cœur à tous ses membres ! Ô innocence des mœurs, douceur d'âme, antique simplicité, que vous êtes aimables ! Jean-Jacques Rousseau

"La famille de bon exemple est celle où l'on s'entraide et s'entr'aime, où jeunes et vieux cheminent dans la bonne voie en se donnant la main. C'est un milieu salutaire où l'on s'épanouit doucement. Henri-Frédéric Amiel

«Amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille. Victor Hugo